Archives du mot-clé SharePoint Designer 2013

Comment afficher les tâches affectées à un utilisateur SharePoint et à ses groupes


Cet article fait partie d’une série concernant la mise en oeuvre de liste externes et de workflows avec SharePoint. Les étapes suivantes seront passées en revue :

_______________________________________________________________________________________________

Il n’est pas possible, nativement, d’afficher toutes les tâches affectées directement et indirectement à un utilisateur. J’entends par « indirectement’, le fait qu’une tâche puisse être affectée à un groupe auquel l’utilisateur appartient, ce qui est plutôt une bonne pratique.

En effet nativement j’ai uniquement la possibilité de créer un affichage pour les tâches affectées à l’utilisateur courant mais pas ses groupes grâce au filtre dynamique [Utilisateur actif].

tasks assigned to user sharepoint

Si je veux créer un affichage des tâches qui me sont affectées de manière directe et indirecte, j’ai les possibilités suivantes :

  • SharePoint Designer pour créer l’affichage avec un requête personnalisée
  • Visual Studio pour créer l’affichage avec la même requête
  • WebPart dédiée développée via Visual Studio

L’ensemble de ces solutions reposent sur la même requête CAML , à savoir :

<Query>
<Where>
  <Or>
    <Membership Type='CurrentUserGroups'>
       <FieldRef Name='AssignedTo'/>
    </Membership>
    <Eq>
       <FieldRef Name='AssignedTo'></FieldRef>
       <Value Type='Integer'>
         <UserID/>
       </Value>
    </Eq>
 </Or>
</Where>
</Query>

Avec SharePoint Designer 2013

Pour filtrer une liste de tâches SharePoint 2013 afin d’afficher les tâches assignées à l’utilisateur courant ainsi qu’aux groupes dont il fait partie, il faut suivre la procédure suivante avec SharePoint Designer 2013 :

1 – Ouvrir le site cible et sa liste de tâches avec SharePoint Designer. Sélectionner l’affichage à modifier, clic droit -> modifier le fichier en mode avancé.

sharepoint designer assigned tasks

2 – Dans le code source, rechercher la « <Query> » associée à cette vue.

sharepoint designer query mytasks

3 – Remplacer cette requête CAML par celle indiquée ci dessus. L’élément clé étant le « CurrentUserGroups »

Avec une Visual Studio 2012 et une Visual WebPart

1 – Dans Visual Studio 2012, ajouter un nouvel élément de type Visual WebPart.

visual studio 2012 visual webpart

visual webpart visual studio 2012

2 – Remplacer le code behind par le code suivant :

using Microsoft.SharePoint;
using System;
using System.Collections.Generic;
using System.ComponentModel;
using System.Web.UI.WebControls.WebParts;
using System.Linq;

namespace SharePointProject1.VisualWebPart1
{

        [ToolboxItemAttribute(false)]
        public partial class VisualWebPart1 : WebPart
        {

            /// <summary>
            /// List Name property allows Web Part user to specify which tasks list to use to retrieve data.
            /// If nothing is specified, it takes Tasks as List Name.
            /// </summary>
            [Personalizable(),
            WebBrowsable,
            DefaultValue("MyTitleList"),
            DisplayName("Nom de la liste de tâche"),
            Category("Paramètres Custom")]
            public string ListName { get; set; }

            public VisualWebPart1()
            {
            }

            protected override void OnInit(EventArgs e)
            {
                base.OnInit(e);
                InitializeControl();
            }

            protected void Page_Load(object sender, EventArgs e)
            {
                try
                {
                    using (SPSite site = new SPSite(SPContext.Current.Site.Url))
                    {
                        using (SPWeb web = site.OpenWeb())
                        {
                            if (this.ListName != null && this.ListName.Length > 0)
                            {
                                this.Title = "Mes tâches de " + this.ListName;

                                SPList list = web.Lists.TryGetList(this.ListName);

                                grvTasks.DataSource = this.GetTasksEntity(list);
                                grvTasks.DataBind();

                            }
                        }
                    }
                }
                catch (Exception ex)
                {
                    throw (ex);
                }
            }

            private List<TaskEntity> GetTasksEntity(SPList list)
            {
                // Variables
                List<TaskEntity> tasks = new List<TaskEntity>();
                SPQuery myQuery = new SPQuery();
                myQuery.Query = @"<Where>
                   <Or>
                         <Membership Type='CurrentUserGroups'>
                            <FieldRef Name='AssignedTo'/>
                         </Membership>
                   <Eq>
                         <FieldRef Name='AssignedTo'></FieldRef>
                         <Value Type='Integer'>
                         <UserID/>
                         </Value>
                   </Eq>
                   </Or>
             </Where>";

                // récupération des tâches de l'utilisateur courant et des groupes auxquels il appartient
                SPListItemCollection tasksUserAndGroups = list.GetItems(myQuery);

                //assignation des valeur à une entité de type TaskEntity // création de la DataSource
                if (tasksUserAndGroups != null && tasksUserAndGroups.Count > 0)
                {
                    foreach (SPListItem item in tasksUserAndGroups)
                    {
                        TaskEntity task = new TaskEntity();

                        task.Title = this.GetFieldValue(item, "Title");
                        task.NavigateUrl = string.Concat(
                            list.DefaultEditFormUrl,
                            string.Format("?ID={0}", item.ID));
                        task.Description = this.GetFieldValue(item, "Description");
                        task.AssignedTo = this.GetFieldValue(item, "AssignedTo");
                        task.Status = this.GetFieldValue(item, "Status");

                        if (!string.IsNullOrEmpty(GetFieldValue(item, "StartDate")))
                        {
                            task.StartDate = DateTime.Parse(item["StartDate"].ToString());
                        }
                        else
                        {
                            task.StartDate = DateTime.Now;
                        }

                        if (!string.IsNullOrEmpty(GetFieldValue(item, "DueDate")))
                        {
                            task.DueDate = DateTime.Parse(item["DueDate"].ToString());
                        }
                        tasks.Add(task);
                    }

                }
                return tasks;
            }

            private string GetFieldValue(SPListItem item, string fieldName)
            {
                string strFieldValue = string.Empty;

                if (item != null && item.Fields.ContainsField(fieldName) && item[fieldName] != null)
                {
                    strFieldValue = item[fieldName].ToString();
                }

                return strFieldValue;
            }
        }

        /// <summary>
        /// Task entity for the Tasks list.
        /// </summary>
        public class TaskEntity
        {
            private string assignedTo;

            public string Title { get; set; }
            public string AssignedTo
            {
                get
                {
                    if (assignedTo.Length > 0)
                    {
                        string[] user =
                            assignedTo.Split(
                            SPFieldMultiChoiceValue.Delimiter.ToCharArray());
                        return user[user.Length - 1];
                    }

                    return string.Empty;
                }
                set { assignedTo = value; }
            }
            public string Description { get; set; }
            public string Status { get; set; }
            public DateTime StartDate { get; set; }
            public DateTime DueDate { get; set; }
            public string NavigateUrl { get; set; }

        }
    }

4 – Remplacer le code de votre fichier ASCX par le code suivant :

<%@ Assembly Name="$SharePoint.Project.AssemblyFullName$" %>
<%@ Assembly Name="Microsoft.Web.CommandUI, Version=15.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" %>
<%@ Register Tagprefix="SharePoint" Namespace="Microsoft.SharePoint.WebControls" Assembly="Microsoft.SharePoint, Version=15.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" %>
<%@ Register Tagprefix="Utilities" Namespace="Microsoft.SharePoint.Utilities" Assembly="Microsoft.SharePoint, Version=15.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" %>
<%@ Register Tagprefix="asp" Namespace="System.Web.UI" Assembly="System.Web.Extensions, Version=4.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=31bf3856ad364e35" %>
<%@ Import Namespace="Microsoft.SharePoint" %>
<%@ Register Tagprefix="WebPartPages" Namespace="Microsoft.SharePoint.WebPartPages" Assembly="Microsoft.SharePoint, Version=15.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" %>
<%@ Control Language="C#" AutoEventWireup="true" CodeBehind="VisualWebPart1.ascx.cs" Inherits="SharePointProject1.VisualWebPart1.VisualWebPart1" %>

<asp:GridView ID="grvTasks" runat="server" AutoGenerateColumns="False"
    BackColor="#DEBA84" BorderColor="#DEBA84" BorderStyle="None" BorderWidth="1px"
    CellPadding="3" CellSpacing="2" EnableModelValidation="True">
    <Columns>
        <asp:HyperLinkField DataTextField="Title" HeaderText="Titre"
            DataNavigateUrlFields="NavigateUrl" />
        <asp:BoundField DataField="AssignedTo" HeaderText="Assignée à" />
        <asp:BoundField DataField="Description" HeaderText="Description" />
        <asp:BoundField DataField="Status" HeaderText="Statut" />
        <asp:BoundField DataField="StartDate" DataFormatString="{0:MMMM d, yyyy}"
            HeaderText="Date de début" />
        <asp:BoundField DataField="DueDate" HeaderText="Date de fin"
            DataFormatString="{0:MMMM d, yyyy}" />
    </Columns>
    <FooterStyle BackColor="#F7DFB5" ForeColor="#8C4510" />
    <HeaderStyle BackColor="#A55129" Font-Bold="True" ForeColor="White" />
    <PagerStyle ForeColor="#8C4510" HorizontalAlign="Center" />
    <RowStyle BackColor="#FFF7E7" ForeColor="#8C4510" />
    <SelectedRowStyle BackColor="#738A9C" Font-Bold="True" ForeColor="White" />
</asp:GridView>

5 – déployer sur votre site et ajouter la webpart à une page. Paramétrer cette webpart afin qu’elle pointe vers une liste de tâche de votre site.

visual webpart task

paramètres visual webpart

6 – Tester l’affichage. Bon OK en terme d’IHM ça casse pas des briques 🙂

mes taches sharepoint 2013

 

 

Voilà pour cette série.

Pour récapituler vous êtes capable de manipuler des données provenant d’une source de donnée externe dans un workflow de type machine à état SharePoint 2013 et d’afficher toutes ses tâches à un utilisateur donné.

 

Sources :

Publicités

Utilisation des workflows SharePoint 2013


Cet article fait partie d’une série concernant la mise en oeuvre de liste externes et de workflows avec SharePoint. Les étapes suivantes seront passées en revue :

_______________________________________________________________________________________________

SharePoint est souvent cité comme une plateforme permettant de mettre en oeuvre des Workflows, cependant ses capacités Out Of the Box restent très axées sur les documents (DocFlow) et donc plutôt limitées lorsqu’on parle de dématérialisation de processus métiers.

Il est, par exemple, assez simple de mettre en oeuvre de l’approbation documentaire avant publication (usage courant)  mais dès que l’on veut aller plus loin, cela peut vite se compliquer car il faut souvent avoir recourt à des développements chronophages.

La couverture fonctionnelle native de SharePoint

Typiquement si je veux créer un workflow de demande de congés, par défaut, SharePoint ne sait pas répondre à mon besoin. Je dois utiliser, au choix, l’une des solutions suivantes, en fonction de mon profil, de mes affinités avec les outils, de mes moyens :

  • SharePoint Designer 2013
  • Visual Studio 2012
  • Une solution tierce : Nintex, K2 ou autre

Au final j’aurais probablement une liste qui référencera un type de contenu « demande de congés », qui me permettra d’offrir un formulaire complet au demandeur. Son responsable hiérarchique pourra ensuite valider cette demande via une liste de tâches dédiée, mais plusieurs problèmes ne sont pas solvables sans développement :

  • trouver dynamiquement le responsable hiérarchique de l’utilisateur courant (en comptant sur le fait que celui-ci soit systématiquement renseigné dans le profil SharePoint de l’utilisateur)
  • Gérer la visibilité d’une tâche, en effet on ne veut pas que toutes les personnes qui accèdent à la liste de tâches puissent valider la tâche qui est affectée au manager du demandeur.
  • Avoir un affichage « user friendly » des demandes en cours pour le manager et pour le demandeur. Je veux pouvoir consulter les tâches qui me sont affectés en tant qu’individu ou que groupe.
  • Avoir un reminder paramétrable si une tâche n’a pas été traitée
  • Pouvoir réassigner une tâche automatiquement au bout d’un certain temps
  • Recevoir des alertes emails spécifiques et personnalisées me permettant d’interagir directement avec ma tâche afin de valider ou non la demande via un bouton dédié
  • Avoir un reporting sur le workflow : temps de traitement, le nombre de demandes annuelles,  etc.
  • etc.

Les fonctionnalités citées ci-dessus paraissent, pour certaines, être le béaba de tout outil de workflow, et bien ce n’est pas le cas de SharePoint 2013, qui, sans paramétrage avancé + développements ne sait pas répondre à ces besoins.

Nous disposons des fondations (moteur de workflow) mais pas des murs et encore mois de la décoration (affichages user centric). Un effort à fournir qui peut parfois être conséquent !

Evolution des Workflows dans SharePoint 2013

Les workflows SharePoint 2013 reposent sur WorkFlow Foundation 4.0, qui repose lui-même sur WCF. Les évolutions notables par rapport à 2010 sont entre autres :

  • la création entièrement déclarative (plus, pu très peu, de code serveur pour interagir avec le workflow) basée sur un designer Visual Studio 2012 (plus de détail dans le prochain article)
  • le gestionnaire de workflow (Workflow Manager 1.0) devient l’élément central de l’architecture des workflows et doit être installé en plus des binaires SharePoint 2013 classiques. S’il n’est pas installé sur la plateforme, seule la création de workflow de type SharePoint 2010 est possible avec SharePoint Designer 2013 (pas de modèles 2013 visibles).
  • Le gestionnaire de workflow a été développé dans une optique Azure, ce qui permet de gérer des worfklow à grande échelle et en répartissant la charge (exécution au sein d’une architecture mutualisée prise en charge). Il offre donc une plus grande évolutivité et scalabilité aux scénariis liés aux workflows.
  • Les workflows natifs (disponibles dans l’interface d’un site SharePoint quelconque) sont uniquement des modèles SharePoint 2010.
  • REST et le Service Bus permettent d’interagir avec le workflow manager via le CSOM
  • SharePoint Designer 2013 a été grandement amélioré concernant la création de workflow et devient donc un outil privilégié dans ce type de contexte
  • évolution de la gestion et de la présentation des tâches (validation rapide via une check box, agrégation de tâches cross collection de site via l’application de service « Work Management »)

Modifications de l’architecture dans les flux de travail

Un point important est la rétrocompatibilité de ce système avec les workflows de type SharePoint 2010 qui sont toujours utilisables (le moteur est toujours présent). Plutôt rassurant pour les entreprise qui ont largement investit sur ces modèles (et il y en a) car ce ne sera pas un frein pour migrer vers SharePoint 2013. De même il est possible de continuer à développer des workflows de types SharePoint 2010, même si, avec cette nouvelle version, on se doute bien que ceux-ci ne seront pas éternels et qu’il vaut mieux privilégier un workflow de type SharePoint 2013 si possible.

Workflows Natifs SharePoint 2013

Comme précisé ci dessus, ce sont les mêmes que ceux présents dans la version 2010, ils sont d’ailleurs de type 2010. Voici les fonctionnalités que l’on retrouve au niveau de la collection de site : features workflows par défaut sharepoint 2013 Dans une bibliothèque de documents on retrouve les workflow suivants : workflows natifs sharepoint 2013

  • Approbation – SharePoint 2010 : Envoie un document pour approbation. Les approbateurs peuvent approuver ou rejeter le document, réattribuer la tâche d’approbation, ou requérir la modification du document
  • Approbation de destruction : Gère l’expiration et la rétention de documents en autorisant les membres à conserver ou supprimer les documents expirés.
  • Approbation de publication : Envoie une page pour approbation. Les approbateurs peuvent approuver ou rejeter la page, réaffecter la tâche d’approbation ou demander des modifications à la page.
  • Recueillir les commentaires : Envoie un document en révision. Les réviseurs peuvent insérer des commentaires qui seront compilés et envoyés au propriétaire du document à la fin du flux de travail.
  • Collecte des signatures : Rassemble les signatures nécessaires pour achever un document Microsoft Office.
  • Trois états : Ce flux de travail permet de suivre les éléments d’une liste.

Bien choisir son outil pour créer un nouveau workflow

SP Designer 2013 vs Visual Studio 2012 vs Solutions tierces (K2 offre, par exemple, de très bon outil de design de process et de création de formulaires).

Il faut alors choisir en fonction du profil de la personne qui va créer le workflow, s’il elle a des compétence en développement et est familière de Visual Studio ou pas.

Si l’entreprise décide d’investir plus largement sur une plateforme de développement de processus métier critiques ou centraux pour certaines équipe, des outils tels que Nintex ou K2 BlackPearl / K2 BlackPoint

Fonctionnalité / requis SharePoint Designer Visual Studio
Permet le développement rapide de Workflow Oui Oui
Permet de réutiliser des workflows Un workflow peut être utilisé uniquement par la liste ou bibliothèque à laquelle il a été développé. Toutefois, SharePoint Designer fournit des workflow réutilisables qui peutvent être utilisés plusieurs fois dans le même site. Un workflow peut être écrit comme un modèle de sorte qu’après avoir déployé, il peut être réutilisé et associé à une liste ou une bibliothèque.
Inclure un workflow dans une solution SharePoint (WSP) ou application pour SharePoint Non Oui
Permet de créer des actions personnalisées Non. Toutefois, SharePoint Designer peut consommer et implémenter des actions personnalisées qui sont créées et déployées à l’aide de Visual Studio. Oui. En revanche, vous devez savoir que dans Visual Studio, les activités sous-jacentes, pas les opérations correspondantes, sont utilisées.
Permet d’écrire du code personnalisé Non Non. Nouveauté SharePoint 2013, workflow déclaratifs uniquement et Visual Studio s’appuie sur le designer pour le développement de workflow.
Utilisation de Visio Professional pour créer une logique de workflow Oui Non
Déploiement Déployés automatiquement sur la liste, bibliothèque ou sur le site sur lequel ils ont été créés. Créer un fichier de package (.wsp) de solution SharePoint et le déploie dans le site (SPWeb).
Publication en 1 clic Oui Oui
Packaging et déploiement sur un serveur distant Oui Oui
Débogage Non. workflow peut être débogué à l’aide de Visual Studio. Mais pas encoe mis en œuvre.
Utilisation exclusive des actions qui sont approuvées par l’administrateur de site Oui Oui. Nouveauté SharePoint 2013, dans les versions précédentes les workflow et les actions créées à l’aide de Visual Studio étaient basés sur du code et déployés dans l’étendue de la ferme de serveurs (approbation administrateur non requise).

Installation de workflow Manager 1.0 et du Service BUS

La procédure est décrit de manière très précise dans le document de Critical Path référencé dans Créer son environnement de développement SharePoint 2013 sur VMWare Player.

  1. L’installation de service Bus et de Workflow Manager 1.0 se fait via le Web Platform Installer sous réserve que la machine soit connectée au web.
  2. Télécharger et installer WebPlatform Installer 4.5
  3. Dans le webplatform Installer chercher « Service Bus », installer Service Bus 1.0 puis le cumulative update 1 de Service Bus 1.0
  4. Chercher « Workflow Manager », installer Workflow Manager 1.0 mais ne pas le configurer (fermer l’installeur avant de lancer le wizzard), installer le cumulative update 1 de workflow Manager 1.0.
  5. exécuter les script suivant Script05_CreateWorkflowFarm.ps1
$ErrorActionPreference="SilentlyContinue"
Stop-Transcript | out-null
$ErrorActionPreference = "Continue"
Start-Transcript -path C:\output.txt -append
# do some stuff

# add SQL Server login for WINGTIP\sp_workflow
# add this login to roles of securityadmin and dbcreator
$sql = "CREATE LOGIN [SPALEX\sp_workflow] FROM WINDOWS WITH DEFAULT_DATABASE=[master], DEFAULT_LANGUAGE=[French]
        GO
        ALTER SERVER ROLE [securityadmin] ADD MEMBER [SPALEX\sp_workflow]
        GO
        ALTER SERVER ROLE [dbcreator] ADD MEMBER [SPALEX\sp_workflow]"

# invoke this SQL command
Invoke-Sqlcmd -ServerInstance "SPAlexandre\SQLSharePoint" -Query $sql

# determine path to CreateWorkflowFarmScript.ps1
$currentScriptPath = $MyInvocation.MyCommand.Path
$scriptFolder = Split-Path $currentScriptPath
$targetScriptPath = Join-Path $scriptFolder "\CreateWorkflowFarmScript.ps1"

Write-Host
Write-Host "Executing script $targetScriptPath using credentials of sp_workflow"
Write-Host "This script will execute within its own window"

# Get the Farm Account Creds
$serviceAccountName = "SPALEX\sp_workflow"
$serviceAccountPassword = "yourpassword"
$serviceAccountSecureStringPassword = ConvertTo-SecureString -String $serviceAccountPassword -AsPlainText -Force
$serviceAccountCredentials = New-Object -TypeName System.Management.Automation.PSCredential -ArgumentList $serviceAccountName, $serviceAccountSecureStringPassword

# Create a new process with UAC elevation
Start-Process $PSHOME\powershell.exe `
                -Credential $serviceAccountCredentials `
                -ArgumentList "-Command Start-Process $PSHOME\powershell.exe -ArgumentList `"'$targetScriptPath'`" -Verb Runas" -Wait

Write-Host
Write-Host "Reverting back to identity of SPALEX\Administrateur"
Write-Host

# register workflow farm with SharePoint farm
Add-PSSnapin Microsoft.SharePoint.Powershell
Write-Host "Registering new workflow farm with SharePoint farm to support SharePoint 2013 workflows"
Register-SPWorkflowService –SPSite "http://spalexandre" –WorkflowHostUri "http://spalexandre:12291" –AllowOAuthHttp
Stop-Transcript

Ce script lancera automatiquement celui-ci CreateWorkflowFarm.ps1 :


$wfinstallpath = (Get-ItemProperty "HKLM:\Software\Microsoft\Workflow Manager\1.0" INSTALLDIR).INSTALLDIR
$wfinstallpath = $wfinstallpath.TrimEnd('\')

if ($SetDirectory){
Set-Location $wfinstallpath
}

[Environment]::SetEnvironmentVariable("PSModulePath", [Environment]::GetEnvironmentVariable("PSModulePath","Machine"))
Import-Module WorkflowManager

# Create new SB Farm
Write-Host "Creating new service bus farm..."
$SBCertificateAutoGenerationKey = ConvertTo-SecureString -AsPlainText -Force -String 'yourpassword' -Verbose
New-SBFarm `
-SBFarmDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ServiceBus_ManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-InternalPortRangeStart 9000 `
-TcpPort 9354 `
-MessageBrokerPort 9356 `
-RunAsAccount 'SPALEX\sp_workflow' `
-AdminGroup 'BUILTIN\Administrateurs' `
-GatewayDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ServiceBus_GatewayDatabase;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-CertificateAutoGenerationKey $SBCertificateAutoGenerationKey `
-MessageContainerDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ServiceBus_MessageContainer;Integrated Security=True;Encrypt=False' | Out-Null

# Create new WF Farm
Write-Host "Creating new workflow manager farm..."
$WFCertAutoGenerationKey = ConvertTo-SecureString -AsPlainText -Force -String 'yourpassword' -Verbose
New-WFFarm `
-WFFarmDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-RunAsAccount 'SPALEX\sp_workflow' `
-AdminGroup 'BUILTIN\Administrateurs' `
-HttpsPort 12290 `
-HttpPort 12291 `
-InstanceDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_InstanceManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-ResourceDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ResourceManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-CertificateAutoGenerationKey $WFCertAutoGenerationKey

# Add SB Host
Write-Host "Creating new service bus host..."
$SBRunAsPassword = ConvertTo-SecureString -AsPlainText -Force -String 'yourpassword' -Verbose
Add-SBHost `
-SBFarmDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ServiceBus_ManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-RunAsPassword $SBRunAsPassword `
-EnableFirewallRules $true `
-CertificateAutoGenerationKey $SBCertificateAutoGenerationKey

Try {
# Create new SB Namespace
New-SBNamespace `
-Name 'WorkflowDefaultNamespace' `
-AddressingScheme 'Path' `
-ManageUsers 'SPALEX\sp_workflow','SPALEX\Administrateur'

Start-Sleep -s 90
}
Catch [system.InvalidOperationException]{}

# Get SB Client Configuration
$SBClientConfiguration = Get-SBClientConfiguration -Namespaces 'WorkflowDefaultNamespace' -Verbose

# Add WF Host
Write-Host "Creating new workflow manager host..."
$WFRunAsPassword = ConvertTo-SecureString -AsPlainText -Force -String 'yourpassword' -Verbose;
Add-WFHost `
-WFFarmDBConnectionString 'Data Source=SPAlexandre\SQLSharePoint;Initial Catalog=WF_ManagementDB;Integrated Security=True;Encrypt=False' `
-RunAsPassword $WFRunAsPassword `
-EnableFirewallRules $true `
-SBClientConfiguration $SBClientConfiguration `
-EnableHttpPort `
-CertificateAutoGenerationKey $WFCertAutoGenerationKey

Write-Host "Workflow manager setup complete"
Write-Host

Afin de tester le fait que l’installation et la configuration soit OK, lancer SharePoint Designer 2013 qui devrait maintenant proposer les modèles de workflow Sharepoint 2013. workflow sharepoint designer 2013

Les types de workflow SharePoint 2013 dans SharePoint Designer

SharePoint Designer 2013 est l’outil privilégié pour créer de petit DocFlow. Il offre la possibilité de créer de nouveaux flux de travail : workflows natifs sharepoint designer 2013

  • sur une liste ou une bibliothèque donnée
  • réutilisable : avec très peu d’action disponibles et sans possibilité de manipuler des métadonnées, ce qui est tout de même souvent une nécessité …
  • sur un site donné
  • importé depuis Visio 2013 (SharePoint Designer et Visio 2013 – MSDN)

Ces workflows peuvent ensuite être déployés sur le site en un clic et être sauvegardés en tant que modèle pour être déployés sur un autre environnement. Attention à cette étape qui est souvent très chaotique car le wokflow est souvent lié à de nombreuses variables de votre environnement de dev qui ne sont pas présentes en production. De plus les environnements doivent être complètement ISO.

Une des grosses nouveautés dans les actions est l’appel d’un service web HTTP permettant d’interagir avec SharePoint mais aussi de nombreux autres systèmes afin de déclencher des actions métier. Il est également possible de créer des branches parallèles très simplement.

Toutes les actions sont décrites ici : référence des actions de workflow SharePoint Designer 2013 MSDN

workflow sharepoint designer 2013 - actions

Les types de workflows disponibles dans Visual Studio 2012

On y retrouve des Workflows de type SharePoint 2010 (logo grisé) et des workflows de type SharePoint 2013 (logo bleu).

  • Flux de travail SharePoint 2013
  • Activité personnalisée de flux de travail SharePoint 2013
  • Flux de travail séquentiel SharePoint 2010
  • Flux de travail de la machine a états SharePoint 2010

workflow sharepoint 2013 visual studio 2012 On retrouvera également un flux de travail de type machine a état dans le workflow SharePoint 2013 (le 1er de la liste). Mais ça, c’est pour le prochain article. Il y a aussi un projet de type « SharePoint 2010 – importer le flux de travail réutilisable » disponible à la création. visual studio 2012 rpojets sharepoint 2013 En espérant avoir planté le décor autour de ce vaste sujet SharePoint 2013.

Configuration du Secure Store Service et ajout d’une application afin de créer un type de contenu externe


Cet article fait partie d’une série concernant la mise en oeuvre de liste externes et de workflows avec SharePoint. Les étapes seront passées en revue :

_______________________________________________________________________________________________

Le service de banque d’informations sécurisé dans SharePoint 2013

Le service Banque d’informations sécurisé est un service d’autorisation qui s’exécute sur un serveur d’applications. Il permet de stocker les informations d’identification requises pour   d’accéder à une ou plusieurs application(s) tierce(s) dans une base de données chiffrée. Il permet d’éviter, entre autres, les problèmes d’authentification dans un « double-hop » et parfois de s’affranchir d’une authentification Kerberos, bien que celle-ci soit souvent mise en oeuvre pour d’autres cas d’usage (utilisation du profil de l’utilisateur directement plutôt qu’un compte générique permettant l’impersonification).

La mise en oeuvre de ce service

  1. Il faut au préalable avoir identifié le compte géré (ex : spserviceapps) ainsi que le pool d’application qui seront utilisés pour exécuter cette application de service.
  2. Tout d’abord commencez par démarrer le service de Banque d’information sécurisé sur le serveur d’applications SharePoint 2013.
  3. Ensuite il faut créer l’application de services Banque d’informations sécurisé (procédure simple). 

Les procédures détaillées sont simples et visibles ici.

L’ajout d’une application

1 – Générer une nouvelle clé pour le chiffrement / déchiffrement de la base données associée à l’application de service.

Génération clé banque de données sécurisées

2 – Cliquer sur « Nouveau » puis remplissez le formulaire avec les informations de votre application tiece

Création application secure store service

Formulaire application cible du magasin sécurisé

Image 059

Dans mon cas il s’agit de la base de données AventureWorks2012 avec une authentification Windows donc rien de plus simple.

3 – Il est ensuite possible de définir les informations d’authentification qui seront utilisées pour impersonifier l’utilisateur lorsqu’il accédera à l’application cible. J’ai ici donné les login/password de l’administrateur de la base données (sous la forme NDD\user). Un utilisateur qui n’a qu’un accès en lecture à la base serait suffisant, il est également possible d’utiliser un couple login/password pour une authentification SQL plutôt que Windows.

Secure store service

Secure store services

4 – il ne me reste plus qu’à vérifier que je peux accéder à ces informations en créant un type de contenu externe via SharePoint Designer. Pour cela ouvrir son site cible avec SharePoint Designer et créer un type de contenu externe comme suit.

Type de contenu externe SharePoint Designer

5 – Saisir le nom du type de contenu externe puis cliquer sur « découvrir les sources de données externes et définir les opérations » puis sur « ajouter une connexion ».

Type de contenu externe SharePoint Designer

type de contenu externe sharepoint designer

6 – Choisir SQL Server.

SharePoint Designer type de contenu externe

7 – Saisir le nom de votre serveur de base de données ainsi que le nom de la base. Sélectionner « Se connecter avec l’identité Windows empruntée » et saisir le nom de l’application tel qu’il apparaît dans le Magasin de données sécurisées.

Type de contenu externe SharePoint Designer

8 – La connexion à la base est créée il est ainsi possible de créer un ensemble d’opération sur une table définie. Sélectionner la table et cliquer, par exemple, sur « Créer toutes les opérations ».

type de contenu externe sharepoint designer

9 – Dans le Wizzard vérifier que l’ID unique de votre table est bien mappé sur l’identificateur comme suit pour le BusinessEntityID.

secure store service

10 – Sélectionner les colonnes dont la valeur devra être affichée dans le sélecteur (liste déroulante) et cliquer sur « afficher dans le sélecteur. Dans mon cas j’ai choisi FirstName et LastName.

type de contenu externe SharePoint 2013

11 – Si aucun filtre n’est ajouté et que la table à plus de 2000 lignes  l’erreur suivante apparaîtra lorsqu’on essaiera d’afficher notre liste « Le connecteur de base de données a limité la réponse. La réponse de la base de données contient plus de « 2000 » lignes. Le connecteur de base de données peut lire « 2000 » lignes au maximum. La limite peut être modifiée via l’applet de commande « Set-SPBusinessDataCatalogThrottleConfig ». » Il faut alors ajouter un filtre de type « limite » avec la limite par défaut.

Filtre type de contenu externe SharePoint 2013

type de contenu externe sharepoint designer 2013

Editer la valeur par défaut du filtre avec une valeur inférieure à 2000.

sharepoint designer 2013 type de contenu externe

12 – Sauvegarder le type de contenu externe et vérifier que celui-ci est bien créé dans le service Business Connectivity Service via l’administration centrale.

BDC SharePoint 2013

types de contenu externe sharepoint 2013

13 – Il est alors possible d’accorder les autorisations d’accès à ce type de contenu externe pour les utilisateurs cibles.

business connectivyt services sharepoint 2013

14 – Enfin, pour vérifier que ces données sont réellement accessibles depuis notre site SharePoint, créer une liste externe basée sur le type de contenu.

Liste externe SharePoint Designer 2013

Liste externe SharePoint Designer 2013

15 – Vérifier l’accès à cette liste dans votre site SharePoint en lecture et écriture si telles sont les opérations que vous avez autorisé.

SharePoint Designer 2013 liste externe

Liste externe SharePoint 2013

Dans les articles suivants nous verrons faire la même chose via un développement Visual Studio 2012.